Jeune Talent : 1804 Civil
septembre 5, 2017
Miss Haïti de France : Précilia GUIRAND, candidate n°1
octobre 4, 2017

Miss Haïti de France 2017, un mélange de beauté, charme, élégance et intelligence

La communauté haïtienne de France est assez fière de disposer d’un événement qui allie charme, beauté, élégance et intelligence. Pourtant, chaque année, depuis dix huit ans maintenant, les mêmes questions se posent : qui sera élue Miss Haïti de France ? L’organisation sera-t-elle enfin à la hauteur de la tâche ? Les candidates répondent-elles aux critères requis ? Recevront-elles, réellement, les primes annoncées ? Quel sera le vrai rôle communautaire de la gagnante ? Les réponses apportées à certaines de ces questions satisfont un certain nombre d’entre nous tandis que d’autres personnes, plus avisées sans doute, demeurent quelque peu sceptiques.

Avec l’arrivée d’une nouvelle équipe à la tête du concours cette année, le comité organisateur de cette 18e édition tente de redorer le blason, pas trop propre il faut le dire, de l’événement. Pour ce faire, il a commencé par choisir un thème. Un thème qui en dit long sur les prétentions de cette nouvelle équipe. Il s’agit de « La Reine Anacaona ». La justification donnée pour un tel choix est que cette reine occupe une place exceptionnelle dans l’histoire d’Haïti. Nous nous attendons donc à voir (outre la prestation musicale d’Original H et les artistes surprise), le vendredi 13 Octobre, un spectacle teinté de rappels et de fresques historiques datant de l’époque des Caciquats.

Au nombre de douze, les candidates retenues pour la finale ont un emploi du temps particulièrement chargé. Entre les répétitions (histoire d’Haïti, langage, danse moderne, danse traditionnelle, etc.), les séances photos et les rendez-vous médiatiques, elles mènent tout simplement une vie de vedettes du show business durant les quatre mois (juin à octobre) de préparation du concours. Agées de 18 à 24 ans, elles sont étudiantes ou jeunes professionnelles. Leurs points communs sont l’amour qu’elle porte pour Haïti et la volonté qu’elles ont de vouloir servir leur communauté.

BOYO Magazine a voulu vous offrir une opportunité de faire connaissance avec ces charmantes demoiselles. Nous leur avons demandé de se présenter succinctement. Sans filtre ni corrections, nous publions ici les quelques lignes écrites par chacune des participantes. Soyez exigeants, mais indulgents en même temps.

Par Pradel SAINT-FLEUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABONNEMENT