Le Tourisme : responsabilité, conscience et anti-corruption
juillet 30, 2017
AZUR Plage, une expérience à vivre
juillet 30, 2017

La Dessalinienne

Cette chanson est devenue, en 1904, l’hymne national de la République d’Haïti, en remplacement de la chanson “Quand nos aïeux brisèrent leurs entraves” (écrite par Oswald Durand) qui fut l’hymne national de 1893 à 1904. Les paroles de la Dessalinienne ont été écrites par Justin Lhérisson et la musique par Nicolas Geffrard.

 

Creole

Pou Ayiti peyi Zansèt yo

Se pou-n mache men nan lamen

Nan mitan-n pa fèt pou gen trèt

Nou fèt pou-n sèl mèt tèt nou

Annou mache men nan lamen

Pou Ayiti ka vin pi bèl

Annou, annou, met tèt ansanm

Pou Ayiti onon tout Zansèt yo.

 

Pou Ayiti onon Zansèt yo

Se pou-n sekle se pou-n plante

Se nan tè tout fòs nou chita

Se li-k ba nou manje

Ann bite tè, ann voye wou

Ak kè kontan, fòk tè a bay.

Sekle,wouze, fanm kou gason

Pou-n rive viv ak sèl fòs ponyèt nou.

 

Pou Ayiti ak pou Zansèt yo

Fo nou kapab vanyan gason

Moun pa fèt pou ret avèk moun

Se sa-k fè tout Manman ak tout Papa

Dwe pou voye Timoun lekòl

Pou yo aprann, pou yo konnen

Sa Tousen, Desalin, Kristòf, Petyon

Te fè pou wet Ayisyen anba bòt blan.

 

Pou Ayiti onon Zansèt yo

Ann leve tèt nou gad anlè

Pou tout moun, mande Granmèt la

Pou-l ba nou pwoteksyon

Pou move zanj pa detounen-n

Pou-n ka mache nan bon chimen

Pou libète ka libète

Fòk lajistis blayi sou peyi a.

 

Nou gon drapo tankou tout Pèp.

Se pou-n renmen-l, mouri pou li.

Se pa kado, blan te fè nou

Se san Zansèt nou yo ki te koule

Pou nou kenbe drapo nou wo

Se pou-n travay met tèt ansanm.

Pou lòt, peyi, ka respekte-l

Drapo sila a se nanm tout Ayisyen.

 

 

Français

Pour le Pays, Pour les ancêtres,

Marchons unis, Marchons unis.

Dans nos rangs point de traîtres!

Du sol soyons seuls maîtres.

Marchons unis, Marchons unis

Pour le Pays, Pour les ancêtres,

Marchons, marchons, marchons unis,

Pour le Pays, Pour les ancêtres.

 

Pour les Aïeux, pour la Patrie

Bêchons joyeux, bêchons joyeux

Quand le champ fructifie

L’âme se fortifie

Bêchons joyeux, bêchons joyeux

Pour les Aïeux, pour la Patrie

Bêchons, bêchons, bêchons joyeux

Pour les Aïeux, pour la Patrie.

 

Pour le Pays et pour nos Pères

Formons des Fils, formons des Fils

Libres, forts et prospères

Toujours nous serons frères

Formons des Fils, formons des Fils

Pour le Pays et pour nos Pères

Formons, formons, formons des Fils

Pour le Pays et pour nos Pères.

 

Pour les Aïeux, pour la Patrie

O Dieu des Preux, O Dieu des Preux!

Sous ta garde infinie

Prends nos droits, notre vie

O Dieu des Preux, O Dieu des Preux!

Pour les Aïeux, pour la Patrie

O Dieu, O Dieu, O Dieu des Preux

Pour les Aïeux, pour la Patrie.

 

Pour le Drapeau, pour la Patrie

Mourir est beau, mourir est beau!

Notre passé nous crie:

Ayez l’âme aguerrie!

Mourir est beau, mourir est beau

Pour le Drapeau, pour la Patrie

Mourir, mourir, mourir est beau

Pour le Drapeau, pour la Patrie.

 

 

English

For our country,

For our forefathers,

United let us march.

Let there be no traitors in our ranks!

Let us be masters of our soil.

United let us march

For our country,

For our forefathers.

 

For our forebears,

For our country

Let us toil joyfully.

May the fields be fertile

And our souls take courage.

Let us toil joyfully

For our forebears,

For our country.

 

For our country

And for our forefathers,

Let us train our sons.

Free, strong, and prosperous,

We shall always be as brothers.

Let us train our sons

For our country

And for our forefathers.

 

For our forebears,

For our country,

Oh God of the valiant!

Take our rights and our life

Under your infinite protection,

Oh God of the valiant!

For our forebears,

For our country.

 

For the flag,

For our country

To die is a fine thing!

Our past cries out to us

Have a strong soul!

To die is a fine thing,

For the flag,

For our country.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABONNEMENT