Toussaint LOUVERTURE, 214 ans déjà.
juillet 30, 2017
Université d’Etat Henry Christophe de Limonade
juillet 30, 2017

C’est en regardant sa mère chanteuse soliste, à qui il voue une admiration sans borne, qu’il a attrapé le virus de la musique qui depuis ne le quitte plus.

A l’âge de 14 ans il débute sur scène, dans un groupe évangélique de la ville d’Aquin avec lequel il effectue plusieurs prestations. En 1996 il rejoint le groupe baptiste El Elyon en tant que lead vocal. C’est pourtant via le théâtre, au sein du groupe PAKAPALA, qu’il perce et commence à entrevoir une carrière solo. Fort de son expérience et de son talent, à son arrivée en  France en 2001, il rejoint différents groupes évangélistes et, c’est de sa rencontre avec Monel Bernard que naîtra le groupe Blessed Voice, composé exclusivement de voix mixtes haïtiennes. Cette aventure durera quatre ans.

Comme une évidence, il décidera de se lancer dans la musique séculaire pour pouvoir raconter aisément les faits de société et se faire la voix des sans voix. Il a en somme porté sa croix pour embrasser une liberté créative complète. A travers un ton chaud, entraînant une musique fédératrice, Grégoire nous dit « Viens, prends ma main » dans un morceau choisi que vous pouvez dores et déjà écouter sur la toile et extrait de son album à venir.

Toujours aussi animé par les notes d’un passé lointain qui résonne encore au présent, il n’hésite pas à renouer avec son amour de la scène pour interpréter en mars 2016 l’un des rôles principaux dans la pièce « Fontyè Libète ».

Sensible et conscient de son histoire, il confie aspirer à s’envoler vers la terre de ses ancêtres africains pour s’inspirer, s’enrichir, puiser des forces et espérer se projeter à cette date du 17 août 1791 où Boukman sonna le premier son de cloche de la révolution haïtienne qui aboutira, en 1804, à la  naissance de la première république noire.

Prenez place et accrochez-vous, car cet artiste prometteur compte effectuer quelques aménagements, si ce n’est un bouleversement dans notre panorama artistique.

Par Marina NTSOGA & Edwine COULANGES 
Photos Davon HENRY

2 Comments

  1. Chery dit :

    Te féliciter ne suffira pas car on sait tous ,
    que tu ne cherches pas la gloire, en dehors de ta personnalité si on devait énumérer toutes les belles choses que tu as fait et contribué au sein de la communauté haïtienne on n’en finirait jamais . Je t’encourage d’avantage dans tout ce que tu entreprends et Dieu sait dequoi je parle encore une fois courage mon frère et merci pour cette belle iniciative

    • Pradel SF dit :

      Merci à toi mon frère Chery (« Frangin »). Je te connais suffisamment bien pour savoir que tu es sincère dans tes propos.
      Tout en étant ouverts aux critiques, nous sommes heureux de recevoir ce genre de messages, ils nous redonnent de l’énergie
      quand nous avons tendance, face aux difficultés et incompréhensions de certains, à sombrer dans le découragement.
      Merci encore frangin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABONNEMENT