La Mode : Mayëcha Collection
juillet 31, 2017
Nous ne négocions ni ne bradons nos valeurs
juillet 31, 2017

Dans l’univers musical de Monvelyno Alexis

L’artiste Monvelyno Alexis vit la peinture et la musique intensément dans son appartement de New -York. Enraciné dans la religion vaudou, il ne cache jamais son identité culturelle à qui veut l’entendre, dans ses interventions médiatiques, ses workshops ou ses prestations scéniques. Cet ancien étudiant en ethnologie (Enarts, Haïti) et en musique (Berklee College, Boston U.S.A) est né le 4 août 1976 à Port-au-Prince. Après ses études au collège Maranatha, il a fréquenté les sciences humaines.

 

Tour à tour, il dispense des cours de sciences sociales, de littérature et de philosophie dans différentes écoles de la ville (collège de l’Etoile, les frères Franciscains, le Fraternel) pour gagner sa vie. Il a retrouvé l’espoir à travers la musique dès son plus jeune âge, « J’ai commencé à faire de la musique à l’Eglise. Le maestro Zacharie Jean Noel m’a beaucoup aidé dès l’âge de 14 ans. En classe de 6e, je rêvais de jouer un instrument mélodique et harmonique. Donc, j’ai choisi la guitare. Je sais jouer de la flute, clarinette et trompette également. Mes modèles coté guitare sont légions : Dadou Pasquet, Jimmy Jean-Félix, West Montgomery, Georges Benson et Kenny Burel ».

 

En l’année 2016, il tourne sa casquette vers les U.S.A, notamment dans la ville multi-ethnique qu’est New-York où tous les genres musicaux s’entremêlent pour le plaisir des mélomanes. Il joue avec Tabou Combo, Alan Cavé, Beethova Obas, Manzè Dayila, Richard Bona, Markus Schwartz, Jacques Schwartz Bart. « En Haïti, j’avais l’habitude de jouer avec Chandel, Taïno, Kalfou Lakwa, Indigenuous, Ram et spécialement Thurgo Théodat qui m’a offert ma toute première guitare. Arrivée à New-York, j’ai beaucoup appris. J’ai même reçu une bourse pour aller étudier la musique à Berklee » nous a signalé Monvelyno Alexis.

 

A travers ses albums dont la note dominante est le vaudou aux sonorités jazz, tels que « Kouzen Azakamede », « Conscience state of mind », « Ayibobo », « Nou la », et le tout dernier en date « Klemezine Klemey », il tente selon ses propos de promouvoir la culture haïtienne dans la mesure de ses talents et possibilités par le biais de ses prestations live à « Blue note », « Carnegie Hall », « Konbit Restaurant » pour un public international.

 

Passionné de lecture, de peinture et d’écriture, Monvelyno Alexis fondateur du label « Kod ak po project » artiste authentique, spontané, créatif, avant-gardiste, travaille actuellement sur un album essentiellement jazz qui paraitra au cours de cette année.

Par André FOUAD

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABONNEMENT