A propos de BOYO Magazine

Après de nombreuses années d’expérience, durant lesquelles des périodiques divers tels que Flash Band Magazine, Musiculture Plus, Echos Caraïbes et Visions Caraïbes ont été créés et publiés par nos soins, BOYO Magazine a vu le jour en juin 1998 dans le but principal de promouvoir la culture haïtienne à travers le monde.

Malgré les difficultés d’alors, ce mensuel, puis trimestriel est devenu au fil des années la référence en matière d’informations musicales et culturelles haïtiennes de qualité. A la fin de l’année 2007, la difficile décision de suspendre la publication du magazine fut prise par son créateur Pradel Saint-Fleur.

Néanmoins, il a toujours fait comprendre aux lecteurs et gardé l’idée d’un retour de BOYO Magazine. Seuls le moment exact et la forme de ce retour restaient volontairement flous. Quatre ans après, il est effectivement réapparu en une version en ligne. Malgré cela, nostalgie oblige, l’idée d’une version papier ne s’est jamais perdue. La réaction des internautes et les multiples relances de certains lecteurs ont aidé à l’accélération de la prise de cette décision.

Aujourd’hui, après quelques égarements sur le net, un nouveau visage de BOYO Magazine a donc vu le jour avec, entre autre, comme support électronique, le site www.boyomag.com. La version papier, si chère à nos lecteurs traditionnels, revient également en format A5 et quadrichromie pour une finition et une qualité maximales.

 


 

 

Grâce au dévouement et à la détermination de la nouvelle équipe qui vient d’être constituée, BOYO Magazine revient comme l’unique magazine culturel haïtien de qualité supérieure publié en version papier. C’est une publication qui prend en compte divers secteurs de la vie communautaire haïtienne (art, culture, etc.), avec l’idée d’offrir aux lecteurs quelques escapades caribéennes de temps à autres. Les personnes les plus imbues de ce qui se passe dans leur communauté, y compris les jeunes, intègrent au fur et à mesure la rédaction afin de partager leurs envies et savoirs avec le plus grand nombre.

Avec son site internet (boyomag.com) et sa version palpable, BOYO Magazine représente la source la plus fiable d’informations concernant l’art haïtien dans son ensemble, la culture et particulièrement le Paysage Musical Haïtien (PMH).

En mettant l’accent sur la qualité et la rigueur, Pradel Saint-Fleur, le directeur général et le rédacteur en chef, a su transformer Boyo en un véritable must-have. Le magazine est distribué en France, aux Etats-Unis, au Canada et sans oublier en Haïti où l’engouement pour la revue est grandissant.

Nous vous donnons donc rendez-vous chaque trimestre pour passer en revue l’essentiel des informations artistiques et culturelles haïtiennes.

Qui est le lecteur de BOYO Magazine ?

Le lecteur de BOYO Magazine est libre de ses choix. Il choisit en fonction de ses intérêts, ses préoccupations du moment et son bagage intellectuel et culturel. Lorsqu’il décide de lire un article en priorité par rapport à un autre, les raisons de cette décision peuvent être d’ordre relationnel, professionnel ou logique.

En fonction de l’intérêt qu’il a pour le sujet traité ou l’auteur du document, le lecteur va prêter plus d’attention à un article tandis qu’il en survolera d’autres. Celui qui cherche à s’exercer en langue anglaise aura tendance à donner la priorité aux articles rédigés dans cette langue. Il en sera de même pour le fan inconditionnel de l’artiste avec qui un long entretien a été réalisé.

En un mot, le lecteur de BOYO magazine est un individu intelligent, qui ne se laisse pas facilement influencer et qui est à même de réagir par rapport à un sujet qui l’interpelle.

Vous qui lisez ces lignes, êtes le parfait lecteur de BOYO Magazine. Nous vous en remercions. A votre intention, en guise de remerciements, nous avons créé le Coin des Lecteurs. Pour y figurer, suivez les instructions suivantes : photographiez-vous ou faites-vous photographier par une tierce personne pendant que vous lisez BOYO Magazine. Faites-nous parvenir la photo mettant en évidence la couverture du magazine ainsi que votre visage. Envoyez-nous vos coordonnées identitaires (nom, prénom) et votre ville d’habitation.

Le simple fait de participer à ce processus vaut autorisation de publication de votre image dans les prochaines éditions de BOYO Magazine.

ABONNEMENT